épiphyte. non (Bojer ex Tul.) La Réunion Mi-aime-a-ou.com :: Rechercher une page, ACCUEIL DU SITE :: A. DC. Espèce endémique de La Réunion et l’île Maurice, elle se fait de plus en plus rare. 2 espèce(s) dans la famille des Monimiaceae - Monimiacées. A. DC. Dans les Hauts de l’Est, en montant vers la Plaine des Palmistes, le Col de Bébour donne accès à la plus grande et majestueuse forêt primaire de La Réunion : la forêt domaniale de Bébour-Bélouve. Tambourissa elliptica (Tul.) Arbuste ou arbre grêle, ne dépassant guère 6 m de haut, à grandes fleurs et gros fruits. Arbuste ou arbre endémique de la Réunion, il peut atteindre les 12 à 15 m de hauteur, pour un tronc de 40 à 60 cm de […] Café marron Plante inscrite à la Pharmacopée Française Petit arbre ou arbuste endémique de la Réunion, le café marron pousse à l’état sauvage dans les forêts humides originelles de l’île, de basse et moyenne altitude. La Réunion regorge d'espèces endémiques qui poussent dans les beaux milieux naturels de l'île telle que l'arbre le Grand Natte ! - Famille : Monimiaceae - Monimiacées :: 2 espèces sur le site. Tambourissa elliptica passe pour un puissant emménagogue et même un abortif, il serait aussi un dépuratif. A. DC. La flore de La Réunion, comme celles d’autres îles océaniques intertropicales, résulte d’une immigration, lente et sélective (espèces indigènes*), et de processus de spéciation qui, bien que récents à l’échelle des temps géologiques, sont à l’origine d’un endémisme* important. - Nom scientifique : Tambourissa elliptica (Tul.) Arbre endémique de La Réunion et de Maurice, de basse et moyenne altitude, qui produit du latex et peut atteindre 5 m. Ses feuilles longues sont aisément reconnaissables à leurs nervures parallèles. Une espèce endémique à la Réunion est une espèce qui n'existe à l'état naturel qu'à la Réunion. elliptica. 1000 arbres ont été mis en terre sur les zones dévastées par les feux de forêts Opération de replantation d’arbres endémiques au Maïdo - Réunion la 1ère Bois À l'état végétatif, les feuilles se distinguent par un limbe étroit, elliptique à étroitement elliptique, absence de dents glanduleuses sur la marge de la partie supérieure des feuilles juvéniles et de rejets. Azalées éditions, 2006 - Botany - 205 pages. Ainsi le nombre d'espèces végétales endémiques par unité de surface y serait trois fois supérieur à celui de Hawaï et cinq fois à celui des Galapagos [1]. Parmi eux, le Petit Mahot est endémique de La Réunion. Cossinia pinnata (bois de Judas) Sapindaceae Cet arbre endémique de La Réunion et de Maurice peut atteindre 15 m et aime les régions sèches où il se rencontre assez souvent. De beaux spécimens sont présents aux abords de l’étang Saint Paul. Sous espèce présente dans les forêts humides, entre 300 à 700 m d'altitude. Il possède un grand tronc claire et rectiligne. Observez les plages de sable … Ecorce : Gerçures longitudinales. Le Parc national de La Réunion, le Cirad, l’ONF, l’université de La Réunion, la Fdgdon, ces institutions ont décidé de mutualiser leurs compétences au service de la recherche. Cet arbre endémique est présent en basse et moyenne altitude dans les forêts humides de l'île. Le quinquina peut pousser à toutes les altitudes sauf en bord de mer à cause de l’air salin ; mais elle est exigeante en eau.. Peu fourni en branches, cet arbre pousse droit. Peu fourni en branches, cet arbre pousse droit. Il croît entre 1200 et 1800 m d'altitude. Dans ces bois enchanteurs de La Réunion où la végétation abonde, les feuilles des arbres … Depuis 2009, le projet Life + foret sèche reconstitue les forêts en replantant les espèces endémiques de l’île. ... Cette espèce est endémique de La Réunion. Il est assez commun et on le trouve dans les forêts sèches, dans les forêt humides de Bois de Couleurs et dans les landes jusqu’à 2000 m d’altitude. Parmi ces espèces endémiques : l’acacia heterophylla ou tamarin des hauts. - Tribu : Hedycaryeae. Sous-espèce présente dans les forêts humides, entre 1000 à 2000 m d'altitude. Cent plantes endémiques et indigènes de la Réunion. Des liens étroits entre la faune et la flore Le Bois puant (Foetidia mauritiana) produit des fruits très durs qui germent difficilement. subsp. Voir les restaurants proposant la livraison à domicile, Voir les restaurants proposant des plats à emporter, ZARLOR RANDONNÉE DES ÉCLAIREURS DE L'OUEST, J'autorise L'Office de Tourisme de l'Ouest à me communiquer des informations. FLORE DE LA RÉUNION :: Retour. Se dit d'une feuille dont la marge est rectiligne, sans découpure d'aucune sorte. Le tamarin des hauts est un bel arbre endémique de la Réunion. Une espèce voisine habite l'île de Hawa�. Arbres endémiques de la Réunion Exposition. Il se trouve principalement dans les forêts des hauts, entre 700 et 2 000 mètres d’altitude. éricoïdes Espèces végétales dont l'aire de répartition est exigüe. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale. - Origine : La Réunion. épiphyte. Acacia heterophylla nommé à La Réunion Tamarin des hauts est un arbre endémique de l'île, l'espèce a été introduite à Madagascar et à l'île Maurice. - Synonymes : Nommé : Bois de bombarde à petites feuilles. En les mangeant, la Tortue de Bourbon (Cylindraspis borbonica), facilitait leur germination et leur dispertion. Le quinquina peut pousser à toutes les altitudes sauf en bord de mer à cause de l’air salin ; mais elle est exigeante en eau. Se dit d'une feuille dont la marge est rectiligne, sans découpure d'aucune sorte. Il met 80 ans pour atteindre sa taille adulte. est un arbre commun, endémique de La Réunion. Tambourissa elliptica est nommé à La Réunion Bois de bombarde, cette appellation vernaculaire provient de l'utilisation du tronc de cet arbre en ruche, en effet les abeilles élisent facilement domicile dans le tronc enflé et creux de l'arbre, une fois l'essaim établi, il suffisait de couper l'arbre au-dessus des alvéoles pour obtenir une ruche, localement nommée bombarde. Celui du Grand Natte ou Natte à grandes feuilles, de la taille d'une petite pomme, possède une chaire comestible pâteuse, farineuse, d'un doux parfum et au goût sucré. Le limbe est de forme et de taille très variable. C'est un arbre au tronc puissant dépassant souvent un mètre de diamètre. Elle n'existe nulle part ailleurs dans le monde. L’Ambaville est une espèce reconnue et utilisée dans la médecine traditionnelle à La Réunion, en tisane ou en décoction (ga… Arbre atteignant 10 à 12 m de haut, à cime compacte, à petites fleurs et petits fruits. Elle abrite une flore et une faune remarquable, dont certains représentants sont endémiques à l’Île Bourbon. Tambourissa elliptica (Tul.) À l'état végétatif, les feuilles se distinguent par un limbe élargi, elliptique à largement elliptique, obovale à subcirculaire et la présence de 1 à 2 paires de dents glanduleuses sur la marge de la partie supérieure des feuilles juvéniles et de rejets. Majestueux, au tronc noueux et au feuillage fourni, le Tamarin des Hauts adulte mesure en moyenne 5 m mais certains peuvent être trois fois plus haut. Nommé : Bois de bombarde à grandes feuilles. Arbre endémique de la Réunion, il appartient à la famille des acacias. Endémique de La Réunion ; classée Vulnérable (VU). Sauf si vous êtes de la Réunion ou d’un autre pays tropical. Les fleurs sont solitaires ou groupées en fascicules ou en grappes ou parfois directement sur le tronc. Voici un « pié dbwa » emblématique de notre île qu'on ne croise quasiment plus que dans certains parcs (Colorado ou Trinité) de St Denis où il y a été replanté, ainsi que dans la forêt de Mare Longue à St Philippe dans son milieu naturel. Tambourissa elliptica est une espèce très variable, arbre robuste atteignant 12 m de hauteur chez la sous-espèce micranthan, arbuste ou arbre grêle chez la sous-espèce elliptica. Peu fourni en branches, cet arbre pousse droit. Raymond Lucas. Majestueux, au tronc noueux et au feuillage fourni, le Tamarin des Hauts adulte mesure en moyenne 5 m mais certains peuvent être trois fois plus haut. Voici un « pié dbwa » emblématique de notre île qu'on ne croise quasiment plus que dans certains parcs (Colorado ou Trinité) de St Denis où il y a été replanté, ainsi que dans la forêt de Mare Longue à St Philippe dans son milieu naturel. La Grande Chaloupe fait partie du programme. Plante croissant sur une autre, sans en être parasite. - Espèce : Tambourissa elliptica. Une fois en haut, laissez-vous éblouir par le panorama du cirque de Mafate, paysage sauvage et protégé de la Réunion. Arbre tropical de la famille des myrtacées. - Tambourissa elliptica (Tul.) Comme beaucoup d'îles voisines telles que Madagascar, la Réunion, reconnue pour la diversité de ses paysages, présente un fort taux d'endémisme, surtout végétal.La biodiversité est très riche dans le milieu naturel. On peut le confondre avec son cousin le Petit Natte ou Natte à petites feuilles dont le fruit est de la taille d'une olive et contient un latex collant utilisé autrefois pour confectionner une glu utilisée par les braconniers chasseurs d'oiseaux. Arbre dioïque au port droit pouvant atteindre 15 m de haut. Géographie de La Réunion. Les feuilles sont simples, opposées ou presque, glabres, pétiolées. Comme chez les autres espèces du genre Tambourissa, les fleurs sont très particulières, elles peuvent s'observer en boutons globuleux à l'aspect d'une petite figue ou en un réceptacle ouvert en 3 à 5 lobes, la fonction mâle et la fonction femelle dans des fleurs séparées, le plus souvent sur un même individu. Comme son nom vernaculaire l'indique le tamarin des hauts se développe entre 1 200 et 2 200 m d'altitude et peut constituer l'essence dominante de forêts appelées tamarinaies. Arbre endémique de la Réunion, il appartient à la famille des acacias. Tambourissa elliptica est nommé à La Réunion Bois de bombarde, cette appellation vernaculaire provient de l'utilisation du tronc de cet arbre en ruche, en effet les abeilles élisent facilement domicile dans le tronc enflé et creux de l'arbre, une fois l'essaim établi, il suffisait de couper l'arbre au-dessus des alvéoles pour obtenir une ruche, localement nommée bombarde. Dans cette forêt humide on le rencontrera jusqu'à 700m d'altitude, alors que dans l'Ouest, en forêt semi-sèche, on le trouve entre 150 et 1200 m. Ainsi du côté sous le vent, c'est dans les Hauts de La Possession que se trouve l'un des derniers sanctuaires du Grand Natte. Weinmannia tinctoria Sm, est un arbre de la famille des Cunoniaceae et du genre Weinmannia qui comprend environ 117 espèces.. Origine Weinmannia tinctoria Sm : Weinmannia tinctoria est endémique de La Réunion et de l'île Maurice.